Cosa succede in città

Publié le lundi, 3 juillet 2017 à 20h33

Fantozzi ou comment rire de ses propres défauts

Par Graziana Lucarelli

fantozzi_opt.jpg
 

Il s’appelait Paolo Villaggio, mais pour les italiens il était, tout simplement, le comptable Fantozzi. Protagoniste d’une saga cinématographique démarrée en 1975 et durée plus de 20 ans, Fantozzi a incarné les défauts et les contradictions de l’italien moyen, pris entre un emploi détestable, l’amour inconditionnel pour le foot, une vie privée complètement insatisfaisante et le désir charnel jamais atteint, représenté par la provoquante collègue Mademoiselle Silvani. Fantozzi était l’homme sans qualités par excellence, servile, tétanisé par ses supérieurs, maladroit jusqu’au paroxysme, victime des modèles sociétaux auxquels il était incapable de se conformer. Un bon exemple de son style de vie : la folle course contre la montre afin de pointer à l’heure sur son lieu de travail. Ici la scène mythique.

Les événements racontés dans la dizaine de films qui voient Fantozzi dans le rôle du protagoniste sont inspirés des expériences professionnelles que Paolo Villaggio a vécues avant d’entreprendre sa carrière de comédien, notamment dans une société d’ingénierie de constructions. Dans un entretien accordé au quotidien Corriere della Sera en 2013, Paolo Villaggio expliquait :

Fantozzi, en réalité, s’appelait Bianchi. À l’époque où je l’ai rencontré, ce qui lui servait de bureau était un placard sous l’escalier. Nous avons travaillé ensemble pendant plusieurs années. Nous échangions, mais je n’ai pas pu approfondir sa connaissance. Notre première rencontre s’est passée dans le tout petit bureau qu’on lui avait attribué. Ce jour-là, je lui ai serré la main en disant « Vous permettez ? ». Il s’est levé. Je lui ai demandé : « Mais pourquoi vous levez-vous ? » et Bianchi/Fantozzi : « Je pensais que vous vouliez danser ».

Ce personnage a marqué l’imaginaire de tout un pays et, en même temps, la langue italienne. Non seulement plusieurs phrases d’accroche utilisées par Fantozzi ont été adoptées par le langage quotidien, mais l’adjectif fantozziano a été intégré officiellement dans le vocabulaire de la langue italienne avec la signification de personne dont les gestes gênés et maladroits rappellent ceux du comptable Fantozzi. On peut aussi décrire une situation comme étant fantozziana, c’est-à-dire grotesque ou tragicomique.

Paolo Villaggio est décédé aujourd’hui, à l’âge de 84 ans. Des critiques ont vu dans son personnage de Fantozzi le dernier, après celui de Totò, à puiser ses racines dans la commedia dell’arte.

  • Paolo Villaggio est un acteur comique né à Gênes et décédé le 3 juillet 2017
  • Le personnage qui l’a rendu célèbre auprès du grand public est le comptable Fantozzi
  • Fantozzi, avec tous ses défauts, a fait rire des générations entières d’italiens

Carte

Genova, Liguria