MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

FORUM  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Valerio Mastandrea

Valerio MastandreaNé à Rome en février 1972, Valerio Mastandrea se fait connaître en participant à des talk shows télévisés où il joue le rôle du jeune homme maladroit, étourdi, « à côté de la plaque ».

A l’affiche de nombreuses comédies mais aussi de polars ou de drames, il promène son allure d’homme désenchanté au visage impassible et s’impose peu à peu comme une des personnalités les plus originales du renouveau du cinéma italien. Marco Müller, le directeur de la Mostra de Venise, l’appelle d’ailleurs le Jerry Lewis italien. Les jeunes cinéastes italiens mais aussi Luigi Magni, Ettore Scola ou Nanni Moretti ont déjà fait appel à lui tant sa retenue – dans un panorama où les acteurs sont plutôt extravertis – peut camper des personnages complexes. Dans Ciao Stefano, il donne à ce rocker saisi par le doute une dimension existentielle qui fait toute la saveur du fi lm : « Avec Valerio Mastandrea – note Gianni Zanasi –, il a suffi t de se regarder et nous avons tout de suite compris combien Stefano pouvait être une espèce de « magnifique imbécile » irrésistible et libératoire. L’individu qui se trouve juste au mauvais endroit ou le contraire. Dans mon film, Valerio a eu cette capacité peu commune de croire davantage en l’être humain qu’à la parodie et c’est grâce à cela que nous n’assistons pas seulement au spectacle divertissant d’une critique sociale mais vraiment, en direct, au drame comique d’une vie qui pourrait très bien être la nôtre.»

Filmographie


Outils personnels