MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

PIZZERIAS  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

cuisine-napolitaine [2018/05/08 17:21] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== La Cuisine napolitaine ======
 +
 +
 +{{ https://​italopolis.italieaparis.net/​images/​gastronomie/​cuisine-napolitaine.jpg|La Cuisine napolitaine}}Mangiafoglie,​ Mange-Feuilles c'est ainsi qu autrefois on désignait les Napolitains ! On les surnommait ainsi pour l'​habitude qu'ils avaient de consommer énormément de légumes, surtout des légumes verts, beaucoup de feuilles : ainsi les brocolis.
 +Il faut attendre le seizième siècle pour que leurs habitudes alimentaires changent et que les Napolitains ne deviennent de Mangiafoglie des Mangiamaccheroni.
 +
 +Déjà au Moyen Age, on trouve dans les livres de cuisine beaucoup des recettes à base de [[maccheroni]],​ [[Vermicelli]] (Vermicelle) mais ces dernières étaient surtout utilisées par la cuisine de l'​aristocratie,​ on l'a servait à la table des nobles et de la haute bourgeoisie de l'​Italie entière. Les recettes étaient très différentes de celles que nos connaissons de nos jours.
 +
 +{{https://​italopolis.italieaparis.net/​images/​gastronomie/​gragnano.jpg |Gragnano}}C'​étaient des pâtes qui étaient cuites très longtemps (souvent dans du lait d'​amande) et elles étaient accommodées avec du sucre, de la cannelle ou toute autre sorte d'​épices. A cette époque la cuisine à base d'​épices étaient très répandue sur la table de la noblesse et de la haute bourgeoisie dans l'​Europe entière. Les épices venant de très loin et de ce fait étant très onéreuses, c'​était considéré comme un signe de richesse que de pouvoir présenter à sa table une telle cuisine.
 +
 +Au début du seizième siècle, pour des raisons encore inconnues, peut-être sont-elles historiques,​ sociologiques ou encore tout simplement économiques,​ les napolitains se sont mis à manger et à fabriquer des pâtes. A l'​époque,​ les pâtes étaient considérées comme une spécialité sicilienne. En effet les siciliens fabriquaient des pâtes mais le peuple n'​avait pas les moyens de pouvoir s'​offrir ces pâtes. Ainsi que je le disais au seizième siècle dans la région de Naples, à Amalfi, à Gragnano, à Torre Annunziatta,​ à Torre del Greco, beaucoup de petites fabriques de pâtes (Pasticifiero) voient le jour. La prolifération de ces fabriques a été favorisée par un microclimat spécifique permettant le séchage rapide de ces dernières ainsi que par l'​énorme quantité de blé dur (Céréales) produite dans cette région. Ainsi donc les pâtes se démocratisent !! Mais les Napolitains ne mangent pas les pâtes comme les aristocrates,​ contrairement à eux, ils les consomment " Al dente " et ils les mélangent à des légumes, à un peu de viande et à un peu de poissons.
 +
 +Il faut attendre le dix-huitième siècle pour que le Duca, Ippolito, Cavalcanti, grands noms de la gastronomie napolitaine expliquent dans leurs livres destinés à l'​aristocratie et à la bourgeoisie montante d e que les pâtes doivent se manger comme le font le peuple napolitain : " vertes ", " pas mures " c'​est-à-dire " al dente ", car écrivent-ils "//​C'​est ainsi qu'​elles sont le plus digestes !//" De plus ils préconisent de les mélanger à des légumes, à de la viande, à du poisson, à l'​instar du peuple napolitain ! Il faudra attendre le début du dix neuvième siècle pour que cette pratique culinaire se répande dans toute le péninsule italienne et parmi tous italiens ayant émigrés dans le monde entier.
 +
 +
 +===== La Campanie, Naples et Gragnano =====
 +
 +{{ https://​italopolis.italieaparis.net/​images/​gastronomie/​campania.jpg|La Campanie}}La [[Campanie]] s'​étend à l'​ouest de la chaîne des [[Apennins]],​ depuis le [[Garigliano]],​ au Nord, jusqu'​au golfe de Policastro, au Sud. Ses terres fertiles entourent le Golfe de [[Naples]] ; les cultures de tabac et de céréales s'​alternent aux vignobles et aux oliviers ainsi qu'aux orangers et surtout aux citronniers. Ici sont produites également les meilleures tomates. La région est dominée par la dangereuse silhouette du [[Vésuve]],​ célèbre volcan toujours en activité. Capitale de la Pizza et du folklore italien dans le monde (chansons et spectacles comme la Tarantelle),​ Naples est le port d'une région qui a de plus en plus tendance à s'​industrialiser (industries alimentaires (notamment pour la production de pâtes), aciéries, raffineries de gaz et de pétrole, industries mécaniques. Le tourisme est aussi important.
 +
 +==== Naples ====
 +
 +Au même titre que [[:​lieux:​Rome]],​ [[:​lieux:​Florence]] ou [[:​lieux:​Venise]],​ [[:​lieux:​Naples]] est un véritable joyau de l'​Italie. Souvent dénigrée de manière injuste, la capitale de la Campanie se niche au milieu d'une des plus belles baies de la planète.\\
 +Entre les pentes raides du Vésuve et la douceur de [[Capri]], à deux pas de [[:​lieux:​Pompéi]] et de la merveilleuse [[:​lieux:​Côte Amalfitaine]],​ ses ruelles vivantes et populaires cachent d'​anciens palais, des églises baroques et d'​innombrables places animées.
 +
 +==== Gragnano ====
 +
 +A Gragnano dans la région napolitaine,​ les abondantes sources favorisèrent l’implantation de nombreux moulins, puis vers 1600, d’un grand nombre de fabriques de pâtes.
 +Durant le XIVème et XVIIIème siècle, il est impossible de dissocier les macaroni de [[:​Pulcinella]],​ le célèbre masque napolitain dont l’état d’âme est régi par la faim et dont le rêve constant: une énorme assiette de macaroni, n’est jamais complètement assouvie. Les macaroni était déjà au XVIIème siècle le plat unique des Napolitains.
 +Et à présent le moment est venu de satisfaire notre Pulcinella affamé en lui préparant un grand plat de macaroni.
 +
 +=== Le Gragnano ===
 +
 +Obtenu de l'​unification de divers vitigni à baie rouge : sciascinoso,​ piedirosso, aglianico et autres variétés. Il est cultivé dans les communes de Gragnano, de Pimonte, de Castellammare et d'​Agerola. Le Gragnano pour son caractère vif résulteun vin très versatile et est habituellement //​frizzantino//​. À propos de ses bollicine, Toto' disait : "// s'il pince tu le prends s'il ne pince pas tu te désistes// ". De cette influente déclaration on peut comprendre le quel soit gragnano d.o.c.
 +
  

Outils personnels