MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

FORUM  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

sandro-veronesi [2018/05/08 17:21] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== Sandro Veronesi ======
 +
 +
 +Sandro Veronesi, né en 1959 à [[Prato]] en [[Toscane]],​ obtient un diplôme
 +d’architecture à l’Université de Florence en 1985. Il s’installe alors
 +à Rome et décide de se tourner vers l’écriture. En 2003, il retourne
 +vivre définitivement à Prato avec sa femme et ses trois enfants.
 +Après une incursion précoce mais sans suite dans le domaine de
 +la poésie (en 1984, il publie à 25 ans son unique recueil, //Il resto
 +del cielo//), il fait ses débuts en tant que romancier en 1988 avec
 +//Per dove parte questo treno allegro//, première œuvre d’inspiration
 +visionnaire et grotesque qui raconte une course-poursuite en tandem
 +entre un père et son fils dans une Italie liquéfiée par la canicule.
 +Avec //Gli sfiorati// (1990), roman « expérimental » et plus sombre,
 +Veronesi continue d’explorer la thématique familiale en flirtant avec
 +le genre fantastique. En 1995, avec //Venite, venite B 52//, il s’essaie à la
 +veine psychédélique,​ inspiré par certains de ses auteurs américains
 +de prédilection comme Thomas Pynchon ou Tom Robbins. ​
 +
 +En 2000 paraît //La force du passé//, qui a remporté plusieurs prix, notamment
 +le Viareggio et le [[prix-campiello|Campiello]],​ a été traduit dans une quinzaine de pays
 +et adapté avec succès au cinéma en 2002 par Piergiorgio Gay.
 +
 +Veronesi est aussi l’auteur de trois livres de non-fiction : //Cronache
 +italiane// (1992) et //Live// (1996) rassemblent des reportages et des
 +interviews faits en Italie et à l’étranger ; //Occhio per occhio// (1992)
 +est une enquête sur la peine de mort dans le monde. En 2001 paraît
 +un livre pour enfants, Ring City (lauréat du prix Fregene) ; l’année
 +suivante paraît Superalbo, qui rassemble en un seul volume toutes
 +les chroniques que Veronesi a écrites sur plus de dix ans. En 2003,
 +il signe l’adaptation théâtrale du film de Denis Tanovic //No Man’s
 +Land//.
 +
 +En 2005, c’est la consécration ultime : Sandro Veronesi reçoit le [[prix
 +Strega]] ​ pour son roman [[http://​www.italieaparis.net/​actualite/​veronesi-chaos-calme-10450.php|Chaos Calme]].
 +
 +Cet immense succès a été suivi en 2007 par la publication de son dernier roman, //Brucia Troia//.
 +
 +Fondateur avec [[Domenico Procacci]] de la maison d’édition indépendante Fandango Libri, auteur de rubriques culturelles pour la radio et la télévision,​ collaborateur de nombreux journaux et revues littéraires,​ Sandro Veronesi a en outre traduit en italien divers auteurs et poètes américains,​ parmi lesquels Hunter S. Thompson, Malcolm
 +Lowry, John Wieners, Harold Brodkey, Jess Mowry, Jim Nisbet ou encore Lawrence Ferlinghetti. Il dirige également la traduction et l’adaptation de dialogues de films étrangers et a écrit de nombreux scénarios, dont celui de //Maramao// et de //Streghe verso Nord// de son frère [[giovanni-veronesi|Giovanni]],​ //Cinque giorni di tempesta// de [[Francesco Calogero]], ou encore //Ultimo Respiro// de [[Felice Farina]].
 +
 +===== Liens =====
 +
 +[[http://​www.italieaparis.net/​actualite/​tag/​Sandro Veronesi|Sandro Veronesi dans l'​actualité et les archives de l'​Italie à Paris]]
  

Outils personnels