MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

FORUM  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

natalia-ginzburg [2018/05/08 17:21] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== Natalia Ginzburg ======
 +
 + 
 + 
 +{{https://​italopolis.italieaparis.net/​images/​wikitalie/​nataliaginzburg.jpg |Natalia Ginzburg}} Natalia Ginzburg (1916-1991) est romancière,​ essayiste, traductrice et dramaturge. ​
 +
 +
 +===== Biographie =====
 + 
 +Elle naît à Palerme au sein d’une famille peu conventionnelle,​ d’un père juif de Trieste et 
 +d’une mère catholique de [[Lombardie]] qui élèvent leurs enfants en athées. Elle grandi à Turin 
 +où son père est professeur à l’université,​ leur maison devient un lieu de rendez-vous des 
 +intellectuels opposés à [[Mussolini]]. Mariée à [[Leone Ginzburg]], en 1938, éditeur et militant ​
 +antifasciste,​ elle le rejoint en 1941 dans les [[Abruzzes]] où il est assigné à résidence. En 1943, le 
 +couple et ses trois enfants reviennent se cacher à Rome et à Florence. Arrêté, Leone Ginzburg ​
 +meurt sous la torture à Rome dans la prison de //[[Regina Coeli]]//, le 5 février 1944. Veuve, Natalia ​
 +écrit un premier poème intitulé Memoria. ​
 +
 +
 +Natalia Ginzburg publie ses premiers récits qui témoignent de son expérience de ces années ​
 +troubles, du fascisme, de l’invasion allemande, de la résistance et de la libération : "//La Strada ​
 +che va in città//"​ son premier court roman parut en 1942 sous le pseudonyme d'​Alessandra ​
 +Tornimparte;​ puis les romans "//È stato così//", ​ "//​Tutti i nostri ieri//", ​ les récits autobiographiques ​
 +"//Le Piccole Virtù//"​ et "//​Lessico famigliare//"​.
 +
 +En 1944, Natalia Ginzburg intervient activement dans la vie politique et culturelle du pays. 
 +Elle entre dans la maison d'​édition [[Einaudi]],​ où elle occupe une place importante et fait la 
 +connaissance d’écrivains comme [[Cesare Pavese]], [[Elsa Morante]] ou [[Italo Calvino]].
 +
 +Natalia Ginzbug publie des mémoires, des pièces de théâtre, des essais et des traductions en 
 +italien des œuvres de Proust et de Flaubert ; elle écrit également une biographie d'​[[Alessandro Manzoni]], grand romancier du [[Risorgimento]]. ​
 +
 +À partir de 1963 commence une intense activité journalistique (//[[La Stampa]], [[Il Corriere della 
 +sera]], [[L'​Unità]],​ [[Il Mondo]]//). Ses articles traitent de l'​actualité mais aussi des grands problèmes de 
 +société.  ​
 +
 +Simplicité,​ modestie, dialogues et une allure de récit autobiographique caractérisent son style, ​
 +et surtout une certaine distanciation. Nourrie de la lecture de Tchekhov, Natalia Ginzburg ​
 +raconte la vie faite d'​inconsistance,​ la passivité, l'​instabilité de ses personnages à travers la 
 +banalité quotidienne,​ s'​attachant à ce qu'on appelle l'​insignifiant,​ le frivole, tout en représentant ​
 +un milieu désarticulé,​ un vide social et culturel qui n'​offre aucun point d'​ancrage. Les ouvrages ​
 +de l’écrivain italienne sont un mélange de souvenirs et d’observation aiguë sur la vie, son 
 +entourage et l’espace familial.
 +
 +En tant qu’essayiste,​ Natalia Ginzburg a exploré plusieurs domaines, allant du cinéma ​
 +contemporain à l’art, en passant par la littérature,​ la pédagogie et la morale. Estimant que dans 
 +la vie il faut toujours s’engager,​ l’auteur continue à mener une vie politique active qui mène 
 +finalement à son élection au Parlement italien en 1983 en tant que députée de la gauche ​
 +indépendante. ​
 +
 + ===== Bibliographie =====
 +
 +
 +    * Bourgeoisies,​ 1980, roman, rééd. 2002, éd. Denoël
 +    * La strada che va in città (1942) ; La route qui mène à la ville, 1964, quatre romans courts, éd. Denoël
 +    * È stato così (1947)
 +    * Tutti i nostri ieri (1952) ; Nos années d'​hier,​ 1ère éd. 1956; rééd. 1992, roman, éd. Plon ; nouvelle traduction 2004, Tous nos hiers, éd. Liana Lévi
 +    * Valentino (1957)
 +    * Sagittario (1957)
 +    * Le voci della sera (1961 ; Les voix du soir 1962, éd. Flammarion, roman, 1992
 +    * Le piccole virtù (1962) ; Les petites vertus, 1964, roman, Flammarion
 +    * Lessico famigliare (1963) ; Les mots de la tribu, 1966, roman, éd. Grasset
 +    * La madre e altri racconti (1964) ; La mère, 1993, nouvelles, éd. Calmann-Lévy ; rééd. 1999, éd. du Rocher
 +    * L'​inserzion (1966)
 +    * Mai devi domandarmi (1970)
 +    * Caro Michele (1973)
 +    * Vita immaginaria (1974)
 +    * La famiglia Manzoni (1983)
 +    * La città e la casa (1984) ; La ville et la maison, 1984, roman, rééd. 1988, 2002, Denoël
 +
 +
 +===== Liens =====
 +
 +
 +  * [[https://​www.italieaparis.net/​actualite/​tag/​Natalia Ginzburg|Natalia Ginzburg dans l'​actualité et les archives]]
 +
 +
  

Outils personnels