MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

FORUM  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Ceci est une ancienne révision du document !


Toni Servillo

Toni ServilloNé à Afragola (Naples) en 1959, metteur en scène et acteur, il a fondé en 1977 le Teatro Studio de Caserta, où il a dirigé et interprété, entre autres, Propaganda (1979), Norma (1982), Billy le menteur (1983), Guernica (1985).

En 1986, il a entamé une collaboration avec le groupe Falso Movimento, avec lequel il a interprété Ritorno ad Alphaville de Mario Martone et mis en scène E… d’après des textes d’Eduardo De Filippo.

L’année suivante, il a été l’un des fondateurs de Teatri Uniti. Avec ce groupe théâtral, il a créé en tant qu’acteur et metteur en scène plusieurs spectacles comme Partitura (1988), Rasoi (1991), Ha da passà a nuttata (1989), Zingari (1993) et plus récemment, Samedi, dimanche et lundi (2002), une adaptation du chef-d’œuvre d’Eduardo De Filippo, plusieurs fois récompensée.

Il a travaillé sur des textes français du XVIIème et du XVIIIème siècle très importants comme Le Misantrope (1995) et le Tartuffe (2000) de Molière, ou encore Les fausses confidences de Marivaux.

Parmi ses mises en scène, figurent L’uomo dal fiore in bocca (1990/96), Natura morta (1990) à partir des actes du XXIIIème congrès du P.C.U.S, Da Pirandello a Eduardo (1997) avec des acteurs portugais au Teatro San Joao di Porto, Benjaminowo : padre e figlio (2004) de Franco Marcoaldi et Fabio Vacchi, Il lavoro rende liberi (2005) de Vitaliano Trevisan.

En 2007, il a mis en scène La trilogie de la villégiature de Carlo Goldoni.

En 1999, il a fait sa première mise en scène d’opéra avec La cosa rara pour la Fenice de Venise, suivie, toujours à Venise, du Mariage de Figaro. Il a monté Boris Godounov et Ariane à Naxos au Sao Carlos de Lisbonne, Il marito disperato et Fidelio au San Carlo de Naples. Et en juillet dernier, il a mis en scène L’Italienne à Alger au festival d’Aix en Provence.

Il a été dirigé au théâtre par Memè Perlini, Mario Martone, Leo De Berardinis et Elio De Capitani. Il a joué dans les films de Mario Martone (Rasoi, I vesuviani, Théâtre de guerre, Mort d'un mathematicien napolitain), Paolo Sorrentino (L'uomo in più, Les conséquences de l'amour, Il Divo), Antonio Capuano (Luna Rossa), Elisabetta Sgarbi (Notte senza fine, Il pianto della Statua), Andrea Molaioli (La fille du lac), Fabrizio Bentivoglio (Lascia perdere, Johnny), Matteo Garrone (Gomorra). Pour l’interprétation du film Les conséquences de l'amour, en compétition au Festival de Cannes 2004, il a reçu de nombreux prix en Italie et à l’étranger, au nombre desquels un Nastro d’Argento et un David di Donatello. À la dernière Mostra de Venise , il a reçu le prix Pasinetti comme meilleur acteur pour le film La fille du lac de Andrea Molaioli, une interprétation qui lui a également valu le David di Donatello 2008 comme Meilleur premier rôle masculin.

Liens


Outils personnels