MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

PIZZERIAS  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

boccace [2018/05/08 15:21] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== Boccace ======
  
 +
 +{{https://italopolis.italieaparis.net/images/portraits/boccaccio.jpg |Boccace}}En italien : **Giovanni Boccaccio**
 +
 +Naissance : [[Certaldo]] (Arezzo), 1313 - décès : Florence, 1373
 +Le Trecento ou la "Pré-Renaissance"Giovanni Boccaccio, poète et humaniste italien, deviendra le maître de la satire. Il semble être né à Paris, de l'union illégitime entre son père, un marchand florentin, et une femme de la noblesse française.
 +Elevé à Florence, Boccace partira à Florence, vers l'âge de dix ans, pour apprendre la comptabilité. Il suivra finalement des études théologiques, classiques et scientifiques. Il sera admis à la cour de Robert d'Anjou, roi de Naples et prendra pour maîtresse la fille illégitime du souverain, Maria de Conti d'Aquino. Cette dernière servira sans doute de modèle à la fameuse Fiammetta, souvent citée dans l'œuvre de Boccace.\\
 +Revenu à [[:lieux:Florence]], vers 1340, il deviendra ambassadeur itinérant. Il rencontrera [[Pétrarque]], en 1350, et deviendra son ami jusqu'à la mort de ce dernier à [[:lieux:Ravenne]], en 1374.
 +
 +Boccace rédigera son œuvre majeure, le [[:livres:Décaméron]] (Il Decamerone), entre 1348 et 1353. L'histoire commence par la rencontre de dix amis, sept femmes et trois hommes "de valeur, bien éduqués et discrets", réfugiés dans une villa, aux environs de Florence afin d'échapper à une épidémie de peste. Chacun d'entre eux racontera des histoires, pour passer le temps, et ponctuera la fin de chaque journée en chantant une canzone. La retraite, qui durera dix jours, donnera naissance à cent nouvelles pleines d'esprit et de raffinement. Boccace s'inspirera de fabliaux français, de textes de l'Antiquité grecque et romaine et du folklore. Pour la première fois depuis le Moyen-Age, l'homme deviendra maître de sa destinée et non plus dépendant de la volonté divine.
 +
 +[[Pétrarque]] accueillera Boccace à [[:lieux:Venise]], en 1363. Il lui offrira une maison, après l'accueil glacial que la reine de Jeanne Ière de Naples avait réservé à son ami. Boccace refusera et rentrera chez lui à Certaldo, près de Florence. Les dernières années de la vie, de celui qui deviendra l'une des grandes figures de la Renaissance, seront consacrées à la méditation religieuse. Boccace se verra confier de conférences sur Dante, qu'il animera jusqu'en 1374. Il décédera l'année suivante. Boccace laissera derrière lui de nombreux ouvrages. Trois d'entre eux, sans doute inspirés par son amour pour Fiammetta, auront pour titre //Il Filocolo// (vers 1336), //Fiammetta// (1343-1344) - sa première romance en prose - et //l'Amorosa visione// (la Vision amoureuse, 1342-1343). Les deux premiers parleront d'amoureux éconduits. //Le Philostrate// (Il Filostrato, v. 1338) et la Teseida, (1340-1341) seront des poèmes en "Ottava rima", une forme poétique dont il sera maître. Il nous livrera également une Vie de Dante et un commentaire sur la [[:livres:Divine Comédie]], ainsi que plusieurs ouvrages écrits en latin parmi lesquels //Des dames de renom// (De Claris mulieribus, 1360-1374). Boccace influencera d'illustres écrivains anglais, notamment Geoffrey Chaucer qui s'inspirera du [[:livres:Décaméron]] pour écrire ses Contes de Canterbury.
 +
 +===== Liens =====
 +
 +[[http://www.italieaparis.net/actualite/tag/Giovanni Boccaccio|Giovanni Boccaccio dans l'actualité et les archives de l'Italie à Paris]]

Outils personnels