MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

FORUM  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Paola Ruggeri

Après une formation en danse classique, Paola Ruggeri s'oriente vers la danse contemporaine. Elle étudie à l'Isadora Duncan Foundation de New York, la danse et kinésiologie de Claude Coldy lors de stages en Italie ainsi que le Bùto auprès d'Anton Adasinsky (Prague). Installée à Paris, elle étudie la danse contemporaine avec Suzon Holzer, Pierre Doussaint, Ruth Barnes, et Susan Buirge. En 1995, elle obtient une Licence de danse contemporaine à l'université PARIS V.

C'est aussi la période où ses affinités pour la danse populaire d'Egypte se confirment. Son orientation est claire : trouver son expression personnelle d'aujourd'hui au plus près des formes originelles. Paola Ruggeri privilégie le contact avec la réalité populaire, c'est pourquoi en 2002 et en 2004 elle se rend en Egypte pour des recherches chorégraphiques dans le domaine des danses traditionnelles. Elle étudie en particulier la danse des Ghawazi (gitans d'Egypte) auprès de Khairiyya Mazin, issue d'une illustre famille originaire de Perse. Khairiyya reste l'une des rares à se battre pour pratiquer et vivre de son art, préférant une liberté qui la marginalise à l'abandon d'un héritage familial ancestral.

Consciente et préoccupée par l'importance de la transmission de son savoir, c'est avec générosité qu'elle a accueillie Paola Ruggeri. Les affinités entre les deux femmes les conduisent tout naturellement à un véritable échange, les mots sont rares, l'esprit et c&eolig;ur choisissent une autre forme de communication : la danse.

Forte de cette expérience humaine et riche de son immersion aux sources de la danse populaire d'Egypte, Paola articule ses recherches sur deux axes : tisser des liens entre tradition et modernité, favoriser la rencontre entre Orient et Occident.


Outils personnels