MUSIQUE  ▪  RESTAURANTS  ▪  CINÉMA  ▪  LIVRES  ▪  ART ET EXPOS  ▪  THÉÂTRE  ▪  ANNONCES

FORUM  ▪  EMPLOI  ▪  CONFÉRENCES ET DÉBATS  ▪  WIKITALIE  ▪  AVANTAGES MEMBRES

NOS COURS  ▪  RÉDUCTIONS ET INVITATIONS  ▪  GASTRONOMIE  ▪  DIVERS  ▪  DOSSIERS

Gilbert Ponte

Depuis de longues années, après une formation à la Rue Blanche, Gilbert Ponte pratique le “solo” : George Dandin de Molière, interprète et metteur en scène. Giacomo sur son enfance italienne La Ferme des Animaux de George Orwell Le Bar sous la Mer d'après les récits de Stefano Benni

Dans chacun de ses spectacles, il utilise sa capacité intuitive de matérialiser l'invisible, de donner à imaginer des personnages et des situations… Il s'est créé au fil des ans son propre style qu'il met au service des auteurs.

L'expérience acquise auprès des enfants lui permet de mettre en scène plusieurs spectacles en direction du jeune public avec la Compagnie des Atomes, compagnie de mime.

Parallèlement à son métier de comédien, il crée les ateliers pour enfants aux centres culturels d'Orly et Choisy, puis les ateliers pour adultes et enfants au Conservatoire de Garges où il enseigne depuis deux ans. Jouer et enseigner est un choix délibéré dans son parcours d'artiste. Au fil des ans il conçoit sa propre pédagogie. Enseigner c'est se remettre en question.

Œuvres

Giacomo l'enfant de la cité

Début des années 50… Giacomo n'est qu'un enfant lorsque Luigi et Maria, ses parents, décident de quitter l'Italie pour la France, à la recherche d'un travail et d'une vie meilleure…

L'atmosphère d'exode en gare de départ, le très long voyage en train vétuste et bondé, le mépris des douaniers à la frontière, les premières années passées dans une France qui n'avait pas encore réglé ses problèmes d'immigration (d'ailleurs, les a-t-elle réglés depuis?…), tout ou presque aurait pu inviter au drame dans Giacomo l'enfant de la cité.. Mais, vu par les yeux d'un enfant, ces aventures deviennent comme autant d'extraits de films en cinémascope, des aventures héroïques à traverser, des scènes de cartoons hilarantes et des terres vierges pour des jeux grandeur nature.

Surtout, dans ce nouveau spectacle solo, Gilbert Ponté nous raconte une histoire vraie, la sienne et celle de sa famille italienne venue en France à l'époque des Trente Glorieuses. Et cette histoire personnelle qui rejoint la grande Histoire, il nous la raconte comme toujours avec cette générosité, et cette truculence qui sont désormais siennes, interprétant de nouveau une quantité impressionnante de personnages: l'enfant Giacomo bien sûr, mais aussi Luigi et Maria, ses parents; et Tino monté dans le train de l'exode par mégarde; et un chef de gare mussolinien et borgne; et un douanier suisse particulièrement sourcilleux. Mais aussi Evio, Jésus et Boubaker, les premiers meilleurs copains de Giacomo, Lucette et Rocco, les voisins calabrais, Monsieur Ferracioli, l'anarchiste, ou encore Iboun, le seul noir africain de la cité…

Bref, une incroyable galerie de personnages à la fois drôles et attachants, toujours hauts en couleurs, au service d'une histoire inédite, d'où naîtra un Gilbert/Giacomo émouvant et critique, jetant un regard à la fois poétique et politique sur son histoire, pour nous dire qu¹en matière d'émigration, de racisme et de relations humaines, rien n'a vraiment changé depuis cinquante ans…

Liens


Outils personnels