Cosa succede in città

Publié le dimanche, 4 décembre 2016 à 00h00

Encore une série sur la mafia?

Par Elisa Torretta

LaMafiaEstate.jpg
 

La mafia uccide solo d'estate, La mafia ne tue qu’en été. C'est le curieux titre de la dernière série télé, très suivie en ce moment sur la chaîne nationale RAI, avec pour thème principal la mafia sicilienne. C’est l’histoire d’une famille normale de Palerme dans les années '70 et ’80, confrontée aux événements réels qui ont marqué la ville durant cette période. Les épisodes montrent le point de vue du petit Arturo, le cadet de la famille, et renvoient une image ironique et dans le même temps humaine des faits tragiques qui défilent sous ses yeux. La série reprend et développe le film homonyme, sorti dans les salles italiennes en 2014 et qui connut un franc succès critique et public.

Au même temps, la RAI programmera en janvier prochain la deuxième saison de Gomorra, impressionnante fresque de la camorra, la mafia napolitaine, un succès d’audience sur la chaîne satellite Sky et à son tour l’adaptation d'un film sorti en 2008. 

Cet engouement du petit et grand écran pour le sujet mafieux n'est pas nouveau. Pour la petite histoire et pour rappeler les cas les plus récents, la première fiction télévisée à aborder le sujet fut La Piovra, série mythique repartie en dix saisons étalées entre 1984 et 2001. 

Coté cinéma, si on demande à quelqu'un de citer un film sur le sujet, la majorité des non-italiens nommeront sans hésiter Le Parrain de Coppola, chef d'oeuvre absolu du cinéma mondial. Même en Italie, il reste un modèle imbattable des stéréotypes mafieux, mais il faut souligner que ce film est avant tout une production hollywoodienne sur la mafia italo-américaine, et non une description réaliste du crime organisé comme il agit en Italie.

L'histoire de la mafia dans le cinéma italien est longue et complexe, exactement comme le phénomène qu'il veut décrire. On peut évoquer juste quelques titres parmi les plus célèbres (en Italie, beaucoup moins à l'étranger), comme I cento passi, oeuvre datant de 2000 du réalisateur Marco Tullio Giordana, ou Alla luce del sole, realisé en 2005 par Roberto Faenza. Les deux biopics nous racontent la vie et l’assassinat de deux personnages engagés contre le crime, Peppino Impastato dans le premier et don Pino Puglisi dans le deuxième. Les comédies ne sont pas en reste. La plus réussie est peut-être Johnny Stecchino, film atypique et hilarant, réalisé par Roberto Benigni en 1991, qui ridiculise tous les clichés sur la mafia sicilienne.

On espère un jour pouvoir voir en France les aventures de Arturo et sa famille, comme on a déjà pu voir Gomorra sur Canal+, ce qui, pourquoi pas, incitera les cinéphiles à chercher de nouveaux titres moins connus.

La mafia uccide solo d'estate :

Site officiel du film

Site officiel de la série

Carte

Palermo, Sicilia