Cosa succede in città

Publié le dimanche, 23 octobre 2016 à 22h05

L'énigme littéraire enfin résolue

Par Graziana Lucarelli

Ferrante.jpg
 

Chi è Elena Ferrante ? Vous la connaissez ? Ceux à qui ce nom est familier vont facilement comprendre que la question est double. Pour ceux, par contre, qui ne connaissent pas cette dame et son histoire, on va commencer par le début.

Elena Ferrante a écrit une tétralogie de romans (ou plutôt un roman en quatre tomes, selon la vision de l'auteure) : L'amica geniale, Storia del nuovo cognome, Storia di chi fugge e di chi resta, Storia della bambina perduta. Les quatre volumes sont sortis entre 2011 et 2014 pour la maison d'édition romaine e/o et ils ont très rapidement bénéficié d'un succès gigantesque. Best-seller en Italie, avec presque 200.000 exemplaires vendus, ils ont été traduits en 40 langues. De plus, Elena Ferrante a réussi là où beaucoup de ses collègues avant elle avaient échoué : être reconnue et appréciée par le public américain.

Pour résumer brièvement l'intrigue de ce cycle littéraire : cette saga en quatre parties est avant tout l'histoire de deux amies, Lila et Elena, nées au même moment, dans le même quartier de Naples, et dont l'indéfectible lien, soixante années durant, sera fait d'amour et de désamour, de ruptures, d'abandons et de retrouvailles. Une histoire de femmes, qui questionne justement le rôle de la femme à l'époque du boom économique italien de l'après-guerre.

Or, celle de Elena Ferrante ce n'est pas juste l'affaire de l'incroyable notoriété d'un écrivain comme il y en a eu beaucoup d'autres dans l'histoire de la littérature. C'est surtout l'affaire de l'incroyable notoriété d'un écrivain complètement anonyme. Depuis le début de sa carrière, personne ne sait qui se cache derrière le pseudonyme de Elena Ferrante. Personne ne l'a vue. Personne ne l'a interviewée. Bien évidemment l'aura de mystère qui entoure cette dame n'a fait que du bien aux ventes de son œuvre. Certains prétendent que sa notoriété serait en grosse partie la conséquence de cet anonymat.

Il y a quelques semaines une nouvelle est venue perturber le milieu littéraire italien : on connaîtrait l'identité de Elena Ferrante. Grâce à une enquête du quotidien Il Sole 24 Ore, reprise par plusieurs journaux internationaux, on a appris que derrière le pseudonyme de Elena Ferrante se cacherait l'auteure et traductrice Anita Raja. L’enquête a examiné la biographie de l'écrivaine, mais aussi l'augmentation de ses revenus, y compris l'acquisition de biens immobiliers par sa famille, au cours de ces dernières années. Inutile de cacher que les modalités utilisées pour mener à bien cette enquête ont alimenté un débat fort animé entre les défenseurs du droit à l'anonymat et à la vie privée de la part des auteurs et les défenseurs de la légitimité du public à connaître l'identité d'une personne que le TIME a qualifié parmi les 100 plus influentes de la planète en 2016.

Si le cœur vous en dit, je vous invite à la lecture. Par contre, si vous êtes plus fan des images, sachez que la série télévisée Neapolitan Novels, inspirée des quatre romans en question, est en préparation.

  • Derrière le pseudonyme de Elena Ferrante se cacherait Anita Raja
  • Le cycle est sorti sous le titre de L'amie prodigieuse chez Gallimard
  • Pour l'instant, le premier et le deuxième volumes sont les seuls à avoir été traduits en français

Carte

Napoli, Campania