Cosa succede in città

Publié le dimanche, 11 septembre 2016 à 21h57

Le cinéma quitte Venise

Par Graziana Lucarelli

DV1028765
 

La 73ème édition de la Mostra de Venise vient de se terminer. Tout juste hier soir les prix ont été décernés. Pas de chance pour l'Italie et pour les trois films qu'elle a proposés et que certains ont considéré comme trop « faibles » pour une compétition internationale d'un tel niveau. Ici plus de détails sur les films en question.

Il ne faut quand-même pas oublier que l'Italie a été présente au festival dans d'autres manières. Un des événements médiatiques parmi les plus importants a été notamment la présentation en avant-première et hors compétition des deux premiers épisodes de la série télévisée The Young Pope signée Paolo Sorrentino. Certains ont aimé, d'autres non, comme c'est souvent le cas pour toute œuvre d'art, mais personne n'est resté indifférent.

Dans le cadre de l'espace « Cinema in giardino » inauguré l'année dernière pour permettre à un plus large public de profiter du festival grâce à des projections gratuites, l'Italie a encore été présente avec le retour de Gabriele Muccino aux thématiques liées à l'adolescence avec son film L'estate addosso et le documentaire intense et courageux de Michele Santoro Robinù, qui donne la parole aux « baby boss » de la Camorra, des jeunes ados qui gèrent le marché de la drogue dans la banlieue napolitaine.

Mais au-delà de ce qui concerne l'Italie, qui a finalement remporté le Lion d'Or ? Le jury a choisi de récompenser le réalisateur philippin Lav Diaz avec le film The woman who left qui, en un peu moins de 4 heures, raconte le combat d'une femme injustement accusée d'un crime. Dommage pour Jackie, le biopic du chilien Pablo Larrain qui voit la merveilleuse Nathalie Portman interpréter la first lady Jacqueline Kennedy dans les jours qui suivirent l'assassinat de son mari. Le film avait été chaleureusement accueilli par la presse lors de sa présentation.

Pour les non cinéphiles, quelques courtes notions autour de la Mostra. Elle fait partie des événements organisés dans le cadre de la Biennale de Venise et sa première édition date de août 1932, ce qui en fait un des plus anciens festivals cinématographiques au monde. Le Lion d'Or est le prix principal qui y est attribué, en référence un lion de la Basilique de Saint Marc, symbole de la ville lagunaire. Cette reconnaissance est considérée par la critique spécialisée comme l'une des plus prestigieuses au niveau mondiale, au même titre que celles décernées au Festival de Cannes et au Festival de Berlin.

Carte

Venezia, Veneto